A partir du jeudi 7 novembre 2019, durant plus de trois mois, la centaine d’élèves de CM répartis en 5 groupes a rédigé un conte sous l’égide de Carine, Philippe, Maud, Chantal et Noranne, notre enseignante spécialisée.

Cinq contes au total, un par groupe, ont été créés par leurs auteurs au cours de onze séances le jeudi et interprétés par eux-mêmes le jeudi 13 février dernier, dans la salle polyvalente.

Ce projet ambitieux (excusez du peu !) a vu le jour en début d’année scolaire au sein de l’équipe enseignante déjà citée, soucieuse de développer les compétences orales et écrites de leurs élèves, dans un contexte de communication authentique et de faire réaliser à ces derniers une tâche aussi complexe que l’écriture d’un récit.

Oui, il faut bien l’avouer, cette tâche s’est avérée… complexe.

Jugez plutôt :

– Mise en projet des enfants. Pas de problème lors de cette étape : leur adhésion et leur enthousiasme ont été immédiats.

– Constitution des cinq groupes, chacun comprenant des enfants des quatre classes.

– Tirage au sort pour chacune de ces équipes d’un personnage principal ainsi que d’un lieu à partir des idées de nos écrivains en herbe. Pas simple lorsque… un arbre (Sic !), une bille, un poney, une sorcière, un livre (Oups !) se révèlent les personnages en question et « Chevalier », un royaume, une plage, « Prince » et « Chat » les lieux !!! Horreur, malheur, abomination ! Ah, il en faut de l’imagination ! Ni une, ni deux, vos enfants qui possèdent une imagination féconde ont rédigé une fiche d’identité du personnage et du lieu qui leur était attribué et l’ont communiquée aux autres groupes pour que chacun les fasse intervenir dans les péripéties de son propre récit.

– Elaboration du schéma narratif. Pas simple ! Il a fallu s’y reprendre… plusieurs fois.

– Ecriture de quatre péripéties par quatre équipes au sein d’un même groupe.

– Rédaction en commun des situations initiale et finale au sein de chaque groupe.

– Mise au propre et entraînement à la lecture.

Pas une minute de répit pendant les 45 minutes que durait chaque séance. Enfants et enseignants étaient… en apnée.

Le doute s’est même installé chez nous les adultes pourtant très motivés.

Mais, enfants et enseignants ont mis tout leur cœur à l’ouvrage et ce travail de groupe fructueux a donné lieu à une représentation de qualité.

Qu’ils en soient tous félicités !

Rendez-vous l’année prochaine pour un nouveau projet.

Mais… chut, vous en saurez plus le moment venu !