Depuis le début du mois de juin, les activités des quatre classes de moyenne et grande sections se basaient sur un thème qui a été beaucoup apprécié : les amérindiens ! Aussi, il était tout naturel de clôturer cette année par une matinée spéciale.

Pour commencer la matinée et lancer les réjouissances, les quatre classes se sont réunies. Ce fût l’occasion d’admirer toutes nos décorations, déguisements et accessoires indiens. Ensuite, par petits groupes de 8, toujours sous la surveillance d’un adulte, nous avons déambulé dans 6 ateliers.

Fabrication d’un collier « authentique« 

Sur un fil déjà agrémenté de plumes préparé en amont par nos brillantissimes ASEM, il s’agissait d’enfiler des perles et des pâtes.

Variations gestuelles sur une musique amérinidenne

Mi-yoga, mi -expression corporelle… au gré de nos envies en suivant le rythme musical…

Parcours moteurs

Sur un parcours accidenté, apporter son gobelet d’eau le plus vite possible, sans le renverser bien entendu, jusqu’à la bouteille pour la remplir avant l’équipe adverse…

Création d’une petite indienne

Sur un morceau de papier kraft, reproduire le modèle de l’indienne en décorant, collant, assemblant…

Jeu de loto

But du jeu : retrouver toutes les images de ses 3 planches modèles avant l’équipe adverse.

Création d’une œuvre éphémère

Magnifiques ces motifs ethniques exécutés à la craie sur le bitume !!!

Les équipes ont d’abord participé à 3 ateliers par roulement. Puis, les enfants ont exceptionnellement eu droit à un goûter avant de reprendre l’aventure pour les 3 autres ateliers.

La matinée touchant à sa fin, les enfants des 4 classes se sont rassemblés pour entonner un chant indien mais aussi quelques chansons du spectacle de Brigitte et Jean-Paul Artaud. Il était alors temps de penser à se rassasier : le pique-nique n’attendait que nous !!!

Bravo à tous les enfants pour leur comportement très adapté à toutes les activités. Un grand MERCI à Charlotte, à Mr Thomas ainsi qu’à toutes nos jeunes accompagnatrices qui ont parfaitement rempli leur mission. Cela nous donne envie de recommencer… l’année prochaine peut-être…