Début novembre, nous avons découvert un nouvel album : ″Le voyage de l’escargot″. Avant de raconter cette histoire, nous avons d’abord fait une observation de la couverture du livre sans que le titre n’ait été encore lu. Découvrir le personnage principal a été un jeu d’enfant. Mais qu’allait-il arriver à cet escargot ? Nous avons cherché quelques hypothèses que nous avons vérifiées ou non par la lecture de l’histoire. Pendant cette période, l’escargot est donc devenu notre principal centre d’intérêt.

Nous nous sommes lancés dans la fabrication d’un terrarium pour y installer confortablement les escargots que nos maîtresses nous avaient demandé de ″chasser″ pendant le week-end. Nous avons disposé la terre au fond du terrarium. Nous l’avons étalé. Puis, nous avons disposé délicatement les escargots qui ont été apportés, sans oublier les salades, les herbes… et aussi, une branche pour imiter notre album « Le voyage de l’escargot ». Plusieurs de leurs camarades sont venus les y rejoindre les jours suivants.

Pendant cette période, à la salle polyvalente, nous avons essayé de reconstituer à notre manière le parcours de l’escargot de notre album en reproduisant les différentes actions motrices de son voyage. Et nous nous sommes bien amusés en faisant le parcours en rampant comme… comme… comme des escargots !!! Nous avons compris pourquoi ils étaient si lents en constatant par nous-mêmes que c’est difficile de ramper…

Que de choses nous avons apprises sur la vie des escargots grâce à notre terrarium !!! Nous avons pu observer leurs déplacements, les particularités de leur corps, ce qu’ils mangent… Certains d’entre nous ont même utilisé la loupe des ateliers « découverte » pour étudier tout cela de plus près ! Nous avons pris soin d’eux, notamment en humidifiant régulièrement leur cadre de vie. Nous avons essayé de diversifier leur nourriture. Nous avons établi leur carte d’identité. Il était à présent temps de leur rendre leur liberté. Nous les avons donc emmenés dans la nature. Nous n’avons pas oublié de leur remettre un peu de la nourriture qui restait avant qu’ils n’en trouvent eux-mêmes…